29
mar

Interview de notre illustratrice préférée, Charlotte Gastaut

Rencontre avec une illustratrice pour enfants

Où l'on passe un moment intense avec l'une de nos illustratrices favorites, que nos enfants ont plaisir à lire et relire, calfeutrés sous la couette, remplis d'un imaginaire visuel luxuriant, entêtant. En parcourant les œuvres de Charlotte Gastaut, nos petits Charles et Lou s'endorment sur les images foisonnantes de cette artiste imprégnée de culture scandinave et orientale.

Cette Française est l'auteur du Grand Voyage de Mademoiselle Prudence que nous avons beaucoup aimé pour sa justesse et le message de liberté insufflé à l'enfant. Nous lui trouvons des correspondances avec le conte d'Andersen, Poucette, que Charlotte Gastaut vient d'illustrer. Elle illustre depuis plus de dix ans les classiques de la littérature jeunesse. Pour la sortie de Poucette, édité chez Père Castor (Flammarion), nous ne voulions pas passer à côté de cette belle rencontre et nous avions envie de mettre les deux denriers ouvrages en parallèle, ce que l'auteure a accepté.


livre, enfance, conte, Andersen, voyage- Votre livre Poucette est dédicacé à votre fille Violette. Avez-vous instauré des rituels de lecture avec elle ?
Avec mes deux filles ! Depuis qu’elles sont toutes petites, je leur lis un livre tous les soirs. Maintenant qu’elles sont à l’école,  je continue à leur lire un livre chaque soir. Prudence apprend à lire (c’est l’aînée, à qui est dédicacé le Voyage de Mademoiselle Prudence), même si elle apprend à lire. Elle veut que ce soit moi qui lui lise, c’est un moment où on est calme. Mon père me lisait Les mille et une Nuits, Andersen, les grands contes…

conte, Andersen, voyage, inititatique- Ces contes de votre enfance, que vous avez presque tous illustrés…

Oui, lire ces histoires m’a amenée à devenir illustratrice. J’ai toujours voulu faire du dessin. Je ne pensais pas que je pourrais en faire mon métier. Mais je venais d’un milieu assez bourgeois. Mon père disait “fais du graphisme” en pensant qu’il y avait un métier à la clef. La chose qui m’a fait grandir toute ma vie, ce sont les histoires. J’ai donc étudié le graphisme (rires)… et à la fin de mes études je me suis rendue compte que le graphisme ne me correspondait pas du tout. Je ne pouvais pas faire autre chose qu’illustrer.

- Quel(s) livre(s), mis à part les vôtres, offririez-vous à un enfant ?
L’œuvre de Kitty Krowther (voir par exemple son Annie du lac). Elle est tout ce que j’aime ! On a toutes les deux une famille suédoise, des points communs dans notre vie. Elle n’est que liberté. J’aimerais avoir sa liberté. Elle est auteur et illustrateur, pour moi, son œuvre est parfaite ! Ses dessins, cette liberté, cette intelligence. Ce sont ses livres que j’offre.

- Le Grand voyage de Mademoiselle Prudence, c’est votre premier ouvrage comme auteure et illustratrice… Vous aimeriez recommencer l’expérience ?
J’aimerais. Là, je digère Prudence, on verra si j’arrive à faire autre chose. Je suis fière comme un paon de l’avoir fait mais… je ne sais pas quand j’aurai retrouvé de quoi faire un autre livre. C’est un accouchement !

- Prudence est liée à votre fille ?
Tout à fait. Je ne sais pas quand j’aurai retrouvé de quoi faire un autre livre. Prudence c’est le livre de ma fille. Elle a 7 ans. Il fallait que je trouve un thème, une histoire. A un moment, j’ai  eu peur d’avoir trop exigé de Prudence quand elle était petite…  en voyant mes deux filles, j’avais peur d’avoir voulu qu’elles soient trop parfaites. A Prudence, je voulais lui dire “tu as raison de t’évader, de rester dans ta chambre pendant des heures”…

classique, conte, magie, initiation- Il y a un lien entre vos deux derniers livres : Prudence fait un voyage intérieur, et Poucette un voyage initiatique…

C’est deux quêtes de liberté, c’est deux voyages, deux libertés, deux petites filles à qui on a enlevé quelque chose. Poucette, on lui enlève sa mère, sa vie de petite fille, on la met dans un univers qu’elle ne connaît pas et elle va réussir malgré toutes les embûches…
Prudence, c’est aussi ça : c’est un moment dans la vie d’une enfant où elle peut avoir envie de dire “stop, laissez-moi vivre ma vie”. Ces deux livres se ressemblent.

- Poucette prolonge Prudence…
Oui, exactement.

En résumé : on aime aussi le blog de Charlotte Gastaut!

Poucettede Charlotte Gastaut, Andersen, mars 2011, Père Castor-Flammarion, 12,35€ sur Amazon.fr.
Le grand voyage de mademoiselle Prudencede Charlotte Gastaut, octobre 2010, Père Castor-Flammarion, 17,10€ sur Amazon.fr.


Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | | Pin it! |

14:07 Écrit par V. N et D. B dans Activité, Livres | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : conte, andersen, initiatique, illustration, imaginaire

Abonnez-vous à notre newsletter



Commentaires

Bonjour,
Magnifique blog ... bonne continuation ...
Amicalement de Bordeaux
Bell x one
http://bellxone.skynetblogs.be

Écrit par : bell x one | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
C'est gentil. Bravo à vous aussi pour votre blog. Bonjour de Bruxelles !

Écrit par : Val | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je me permets de vous laisser ce patit message, ... Vous êtes une magicienne pour enfants et une Artiste hors du commun, je vous félicite et en ma qualité d'éditeur et Publiciste ( Journaliste ) je voudrais faire un reportage sur vous et tout ce que vous faites vraiment, afin qu'en Belgique , vous soyez reconnue , comme une Artiste de haut niveau, merci de me répondre et continuez surtout ! Bravo.
Mr. Henry - Nivelles 1400 - Belgique.
PS : Si je puis écrire un article, par rapport à ce qui se trouve sur votre site , merci de me dire si vous me l'autorisez . Merci et Mes Respects.

Écrit par : Henry | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Henry,
Si vous voulez contacter l'illustratrice, voici son blog:
http://charlottegastaut.blogspot.com/

La famille B.

Écrit par : VN | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ce genre d'univers .
Il me fait penser à celui des Kérascoet en BD.
belle interview.

Écrit par : samba | 31/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.