12
aoû

Etape au nord du Danemark

Une passion scandinave

J’avoue... j’ai un faible pour la Scandinavie, ses langues, sa culture, ses contrastes, et en particulier pour le Danemark, où j’ai vécu durant deux ans. Un parfum de nostalgie m’envahit quand je retourne dans ce royaume proche de la Belgique, mais si différent.

Cette fois, comme nous préparions un itinéraire en voiture vers la Norvège, nous ne pouvions passer à côté d'un lieu qui figurait sur ma liste "avoir vu ça une fois dans sa vie"... Skagen, il faut absolument y aller !skagen, coup de coeur, plage, mer, art, peinture, architecture

Un pays nature

Du reste, le paradis du vélo et des bains de mer 100% écolo (plonger dans l'eau pure de Copenhague, en pleine ville, quel bonheur !) a la chance d’offrir une nature préservée, de bonnes tables avec des chefs qui n'hésitent pas à voyager ou encore de charmants hôtels au bord des fjords, les badehoteller. Un pays à visiter de préférence en juin au solstice ou en juillet, pour sa lumière éblouissante et son soleil des plus doux.

La capitale, bouillonnante

Copenhague mérite qu’on s’y attarde plusieurs jours, tant ses musées sont riches, son port attirant, ses lacs reposants. Ses bars conviviaux, ses chefs ouverts aux cuisines du monde, tentent également de faire partager des moments de « hygge », le côté cosy de la vie, épatants. Pour les enfants, le parc d'attraction Tivoli est l'un des plus sympas et charmants, et l'un des plus anciens d'Europe. Enfin, l'île de Sjealand possède châteaux Renaissance, musées contemporains ou fondations privées, plages attirantes...

P.S. : J'ai vécu à Frederiksberg, un quartier paisible et vert de la capitale, je connais les moindres recoins de Vesterbro, de Nørrebro ou de Nyhavn... Vous en parlerais durant des heures ! Figure donc dans nos listes de prochaines destinations, pour en ramener des photos et des adresses up to date.

Skagen : l'éblouissement !

A plusieurs reprises, des amis Danois m’ont parlé d’une pointe à l’extrême nord du Jutland, où deux mers se rejoignent. La nature et les plages y sont de toute beauté, à tel point qu’une communauté d’artistes attirés par la lumière « aux ombres bleutées » s’y est installée et en a fait un village mythique.

En lisant  Sundborn, ou Les jours de lumière (le roman de Philippe Delerm) mon envie de voir Skagen s’est ravivée, de visiter son musée  comprenant des chefs-d'oeuvres impressionnistes ou luministes, de fouler cette langue de sable où s’embrassent le Kattegat (Baltique) et le Kagerrak (mer du Nord).
Nous ne l'avons pas regretté !skagen, coup de coeur, plage, mer, art, peinture, architecture

skagen, coup de coeur, plage, mer, art, peinture, architectureskagen, coup de coeur, plage, mer, art, peinture, architectureOù comment devenir mystique...

Pour ma part, j'ai éprouvé trois éblouissements successifs à Skagen : le coucher de soleil sur Grenen (centre), l'église ensablée (à gauche) d'une pureté architecturale absolue, perdue au milieu des dunes, une vision qui m'a presque rendue mystique... et les tableaux de Peder Severin et Marie Kroyer, un couple fascinant. Enfin, notre fils Charles a "fugué" cette nuit-là, sur la langue de sable, et nous a fait vivre la peur de l'année... Il voulait voir "où les deux mers se touchent, seul".

Nos bonnes adresses à Skagen :

Un resto de poisson au port : Skagens Fiskerestaurant
Un hôtel historique : Hôtel Brøndum
Un musée : Skagens Museum
Une superbe promenade
: l'église ensablée

skagen, Delerm, Lumière, roman, coup de coeurUne lecture recommandée pour se préparer à la lumière de Skagen et à l'esprit scandinave :
Sundborn, ou Les jours de lumière de Philippe Delerm. Un roman contemplatif et instructif.

Résumé :
Grez-sur-Loing, 1884. Ulrick Tercier fait la connaissance d'une communauté d'artistes scandinaves venus séjourner dans ce petit village de Seine-et-Marne. Autour de Carl Larsson et sa femme Karin, se réunissent les peintres Kroyer, Michael et Anna Ancher, Christian Krohg et bientôt la belle Julia. Tous sont venus peindre la lumière d'Île-de-France, tant vantée par les Impressionnistes. Pour le jeune Ulrick, à la recherche de lui-même, ce groupe représentent la joie de vivre, la passion et une certaine idée du bonheur qu'il devra pourtant remettre en question. Sa propre quête d'absolu l'amène à Skagen au Danemark à la recherche de ses racines, à Sundborn en Suède où la famille Larsson s'installe à partir de 1888, à Giverny où Julia souhaite rencontrer Monet (voir son Album de l'exposition à Paris).

Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | |  del.icio.us | Pin it! |

09:51 Écrit par V. N et D. B dans Activité, Danemark, Destination, Etapes, Itinéraire, Livres, Skagen, Transport, Voiture | Lien permanent | Commentaires (2)

Abonnez-vous à notre newsletter



Commentaires

Ça donne envie d'y aller.
Quels beaux textes!

Écrit par : Nimal | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

merci Del, un grand moment pour moi... je rêvais de Skagen depuis longtemps... Et tu verras le reste: la Norvège, bientôt. Bise

Écrit par : Val | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.