24
avr

Apprendre à programmer, les tutos de code.org et Scratch du MIT

Vous souhaitez que vos enfants se familiarisent avec la programmation ?
Nous sommes tous confrontés aux écrans et à la technologie. Mais personne ou presque ne sait comment écrire ou lire un code. Vos enfants peuvent apprendre en jouant !

Sur le site code.org il est possible de suivre un tutoriel en 20 étapes (et plus ou moins une heure) guidé par Bill Gates, Mark Zuckerberg et d'autres grands noms pour se familiariser avec les concepts de la programmation.

Itérations, choix conditionnels, instructions forment la structure logique et opérationnelle d'un code informatique. Maîtriser ces concepts, les utiliser à bon escient après avoir analysé un problème sont des compétences essentielles à tout programmeur.

Si elles sont simples, leur acquisition et leur usage requièrent un apprentissage, ce n'est pas évident. Pour promouvoir l'intérêt pour la programmation, code.org  a mis en œuvre une série d'exercices basés sur le pilotage des personnages des Angry Birds et des Plants vs Zombies.

Des vidéos, sous-titrées en français, introduisent le concept à acquérir, des exercices permettent de tester leur mise en œuvre. L'outil utilisé est blockly, un langage de programmation visuel (on n'écrit pas de code on joue avec des blocs opérants) et d'étape en étape l'enfant est amené à résoudre des problèmes de déplacement dans un labyrinthe.

Du fun !  Après quelques leçons on peut coder sa propre version de Flappy Bird... et se rendre invincible, ou augmenter son score à chaque battement d'aile... Puissance !

Si l'approche en auto-apprentissage vous semble abrupte, il est possible de trouver des stages de programmation pour les 10-15 ans selon les offres auprès de : 

Jeunesses'Scientifiques à Bruxelles, Liège et Mons (activité Curiosphère) et à Arlon en camp résidentiel l'été.

Kids Code à Mont-Saint-Guibert qui propose des activités pendant les congés scolaires.

180px-Scratch_cat_large.jpgBlockly est très largement inspiré d'un projet plus ancien issu du MIT : Scratch un autre outil de programmation visuel, avec un communauté forte de plus de 5 millions de projets. Une autre piste d'exploration !

Le 17 mai se tient le Scratch Day, un jour d'initiation à l'usage de l'outil, mais pour l'instant aucun événement n'est organisé en Belgique.

Les bases maitrisées il sera temps de passer à la programmation textuelle, le vrai code, et d'aller s'exercer sur codeacademy ou webmaker.org.

18
avr

Découvrir les abeilles, le miel et la cire, 9 samedis à Watermael-Boitsfort

Apis Bruoc Sella invite les enfants de 8 à 12 ans à la découverte du monde fascinant des abeilles et de la nature à Watermael-Boitsfort !

Observer la vie d’une colonie, soigner les abeilles, travailler la cire et bien sûr récolter le précieux miel de la ruche : ce sont mille et une activités ludiques qui inviteront chaque enfant à devenir un véritable explorateur et acteur de la nature dans son quartier. 

Une organisation d’Apis Bruoc Sella, en collaboration avec le Réseau des Bibliothèques et Ludothèques de Watermael-Boitsfort. 

 

Quand ? 9 samedis après-midi du 26/04 au 28/06/2014 (Attention : pas de Club le 31 mai), de 13h30 à 16h30. 

? Sauf indication contraire, le lieu de rendez-vous se fera au restaurant scolaire du Karrenberg – 31 Rue François Ruytinx, 1170 Bruxelles

Quoi ? 9 séances de découverte des abeilles et de la nature en ville 

  • 26 avril 2014 Découvrir les abeilles 
  • 03 mai 2014 L’abeille dans l’histoire 
  • 10 mai 2014 L’abeille et les fleurs 
  • 17 mai 2014 Le miel 
  • 24 mai 2014 La vie de l’abeille – Apiculture 
  • 07 juin 2014 La cire 
  • 14 juin 2014 Découverte des abeilles sauvages 
  • 21 juin 2014 La récolte – Apiculture 
  • 28 juin 2014 Exposition Club Abeilles 

Télécharger le formulaire d'inscription.

CLUB_ABEILLES_A3_2014.png

 

 

Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | |  del.icio.us | Pin it! |

09:45 Écrit par Denis Balencourt dans Bruxelles, Nature | Lien permanent | Commentaires (0)

14
avr

Initiation pour enfants à Warhammer 40.000, peinture et stratégie

IMG_20140412_100500.jpg

Peindre des soldats, composer des troupes, une armée. S'opposer à une autre force, envisager des tactiques, gagner du terrain, perdre des hommes, faire la guerre par jeu.

Ils ne sont pas si loin les soldats de plombs des enfances anciennes. Warhammer dans ses différentes versions permet d'exprimer son goût pour le modélisme, la personnalisation de figurines et son envie d'en découdre.

La boutique Games Workshop de la rue des Lombards dans le centre de Bruxelles, attire à tous les coups le regard de notre grand garçon. La porte poussée l'accueil est chaleureux, on est vite mis en confiance et on nous propose une séance d'initiation à la peinture et au jeu durant une heure du lundi au samedi entre 10 et 18 heures.

Règles et scénario simples pour jouer rapidement, techniques de base de peinture (primaire, fond, brosse sèche, détails) pour avoir ses premiers space marines en ordre de marche, voilà ce que contient cette heure d'initiation gratuite proposée à tous les novices désireux de se frotter à l'univers de Warhammer.

Il suffit d'essayer.

warhamme-games-workshop.png

Libre à chacun, suite à cette initiation, de plonger dans l'univers, de faire l'acquisition d'une boîte de jeu (règles et figurines), d'un kit peinture. Comptez une centaine d'euros et de longues heures d'application et de peinture. 
Games Workshop Bruxelles 
Rue du Lombard 10
1000 Bruxelles
02 219 59 94 

Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | |  del.icio.us | Pin it! |

09:45 Écrit par Denis Balencourt dans Activité, Bruxelles, Jeux-Applis | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : warhammer, warhammer 40000, games workshop

07
avr

Nos 10 critères restos "Enfants Bienvenus - Parents conquis"

Quand nous allons au resto avec nos mômes (ou les amis de nos enfants), nous sommes attentifs à une série de détails qui rendent le repas agréable en famille.

Contrairement aux critiques gastronomiques, qui s'adonnent aux plaisirs de la table entre adultes, nous tenons compte de l'avis des enfants et mettons en balance celui des parents. Bien sûr, il est rare de tomber sur un établissement qui réunit nos 10 critères ! Mais, certains obtiennent la moitié au moins.

(Mise à jour janvier 2016) Voici notre liste  des restos enfants admis et bienvenus.

 

Nos 10 critères "Enfants Bienvenus" et "Parents conquis" :

1)   Menu enfant original (plus que le burger, le poulet et les frites !)
2)   Chaise haute, rehausseur ou banquette confortable
3)   Terrasse ou jardin pour gambader
4)   Accueil attentionné : service sympa envers les enfants
5)   Décor/originalité : qui plait aux petits et aux grands
6)   Accessibilité : landau, poussette, handicapé, personne âgée
7)   Jeux intérieur/extérieur : crayons, feuilles à dessiner, jouets, balançoires...
8)   Service rapide : pas de chichi
9)   Espace pour circuler : on ne mange pas le nez sur la table des voisins
10) Prise en compte des allergies : s'adapte aux demandes (gluten, œufs, lactose, arachide...)

Notre indépendance éditoriale ?


Le publi-rédactionnel, ce n’est pas notre tasse de thé. Nous ne prévenons jamais les hôteliers  ni les restaurateurs que nous écrivons un article sur leur établissement. Ni vu ni connu, nous agissons en véritables agents secrets des arrières-cuisines. Et si jamais nous devions rédiger un publi-rédactionnel, nous le mentionnerions clairement dans le billet. C'est dit !

Règles d'or pour patienter au resto avec les kids

Qui sommes-nous ?
Voir ici

Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | |  del.icio.us | Pin it! |

12:56 Écrit par V. N et D. B dans Resto | Lien permanent | Commentaires (5)

04
avr

Et les salsifis ?

Manger des salsifis, pour les parents de jeunes enfants, est souvent synonyme de punition.
Quelle erreur ! A bas les beurks et les rebeurks !

Dans mes souvenirs de père-enfant, les salsifis sont mal traités, trop cuits, baignant dans une sauce blanche suspecte, infâmes. La racine sombre, oblongue, rugueuse, mystérieuse mérite pourtant une curiosité culinaires renouvelée. Les salsifis, cela se saute.

Pour ce faire, au matin, on les plonge dans une eau de trempage qui facilite l'écorçage. 1 heure avant le service on égoutte la botte.

Puis on les gratte/épluche, la sève colle aux mains, superbe glue naturelle ! Il faut, une fois les avoir écorchés, les plonger dans l'eau vinaigrée (l'oxydation les colore d'orange...).  

L'important, c'est de les cuire à l'eau une vingtaine de minutes (partir d'une eau froide), à ébullition baisser le feu et laisser bouillonner gentiment 20 minutes, quand une fourchette transperce les tronçons de salsifis sans résistance, c'est prêt.

Egoutter. Passer à la flamme pour évaporer le surplus d'eau. Dans une poêle faire fondre, dans un filet d'huile, une cuillerée de beurre, quand il est noisette, y verser les salsifis.

Les faire roussir, les assaisonner copieusement de noix muscade et d'un peu de sel. Servir sur du riz et accompagné de sauce tamarin. Le verdict des mômes est imparable : les salsifis ça ravit.

 

Si vous aimez nos articles, merci de les partager
 Partager sur Facebook | |  del.icio.us | Pin it! |

00:17 Écrit par Denis Balencourt dans Activité, Cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nourriture, education, nutrition, fun, cuisine, salsifi, recette facile, légume